Republier
RDC

RDC: le CNSA fait un constat décevant de l'application de l'Accord de la Saint-Sylvestre

Une femme passe devant le siège de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) le 5 novembre 2017 à Kinshasa.
© JOHN WESSELS / AFP

A quelques jours de l'appel à candidatures, le Comité national de suivi de l'accord et du processus électoral (CNSA) fait un constat décevant de l'application de l'Accord de la Saint-Sylvestre. Réunis en plénière, les membres de cette institution ont chargé leur président de rencontrer le chef de l'Etat d'ici dimanche pour une solution idoine, dimanche c'est le début du dépôt des candidatures à la députation provinciale.

La plénière du Comité national de suivi de l'accord a fait un état des lieux sans complaisance. « Le CNSA relève la non-tenue de la tripartite depuis le début de l’année, l’absence d’un consensus politique autour de la machine à voter, l’existence des 16% d’enrôlés sans empreinte digitale, le défaut de prise en compte des corrections des omissions et heureux contenus dans la liste des partis et regroupements politiques, la non-libération de certains prisonniers politiques d’opinion amnistiés, le règlement unilatéral de la question des cautions payées depuis 2015 pour les élections législatives provinciales », détaille Valentin Vangi, le porte-parole du CNSA.

Mais pour Valentin Vangi, le CNSA garde encore l'espoir de sauver le processus électoral et charge son président d'une mission : « En vue de permettre une compétition électorale apaisée, la plénière demande au président de rencontrer le chef de l’Etat, garant du bon fonctionnement des institutions pour une solution idoine avant le dépôt des candidatures ».

Le dépôt des candidatures commence dimanche par les provinciales. D'où les inquiétudes au sein de l'opinion concernant la régularité du processus qui doit mener aux élections du 23 décembre 2018.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.