Massacres de Nantaga, Kobaka et Boulikessi au Mali: «la justice militaire doit être renforcée»

Ibrahim Boubacar Keïta (ici en décembre 2017) a présidé un Conseil supérieur de Défense vendredi 22 juin 2018.
© REUTERS/Benoit Tessier

Le Président malien Ibrahim Boubacar Keïta, a convoqué et présidé vendredi 22 juin à Bamako, un Conseil supérieur de Défense. Il a tenu à passer des messages aux Forces armées maliennes après notamment la découverte récente de fosses communes contenant les corps de civils. Le ministre malien de la Défense, Tiéna Coulibaly résume l'intervention du Président de la République.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.