Mozambique: les compagnies de gaz s’inquiètent de la présence d'islamistes

ENI et d'autres compagnies multinationales veillent de près à leur sécurité dans le nord du Mozambique.
© MARCO BERTORELLO / AFP

Les géants mondiaux des hydrocarbures s’inquiètent de la présence depuis peu d'islamistes dans le nord du pays, où se trouvent les gisements parmi les plus importants d’Afrique : 5 600 milliards de mètres cubes. Ce n’est pas encore la panique pour les multinationales, mais elles ont déjà commencé à prendre leurs précautions.

Attirées par les gigantesques réserves de gaz découvertes au large du nord du Mozambique en 2010, les plus grandes multinationales du secteur s’y sont bousculées. La compagnie italienne ENI a par exemple engagé 8 milliards de dollars pour sa plateforme d’extraction et de liquéfaction du gaz, l’Américaine Anadarko s’est dit prête à investir jusqu’à 20 milliards de dollars pendant la durée d’exploitation de ses puits. Mais le Mozambique doit patienter avant d'encaisser le fruit financier de cette ressource. La production du gaz naturel liquéfié n’est attendue que l’année prochaine ou d’ici deux ans, selon les prévisions les plus optimistes, les compagnies ayant freiné leurs investissements avec la chute des cours depuis 2014.

Une menace inattendue inquiète désormais ces « majors » et pourrait alourdir le montant des investissements : un groupe de jeunes islamistes sème la terreur depuis quelques mois dans la région. Même si aucune entreprise n’a encore été visée, les jeunes terroristes ont tué une quarantaine de civils, incendié des centaines d’habitations et jeté sur la route des milliers de villageois. Les « majors » redoutent donc de devenir la cible de ces islamistes sans foi ni loi. ENI dit surveiller la situation et début juin, évoquant des « probabilités d’attaques imminentes », l’ambassade américaine à Maputo a recommandé aux citoyens américains de quitter rapidement la ville de Palma dans le nord du Mozambique. L’armée et la police du pays ont renforcé la surveillance des mouvements de la population dans la région.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.