Republier
Cameroun

Cameroun: les députés pourraient gagner un an de mandat supplémentaire

Un bureau de vote à Yaoundé, le 9 octobre 2011 (illustration).
© REUTERS/Akintunde Akinleye

Le gouvernement a déposé mardi 26 juin à l'Assemblée nationale un projet de loi portant prorogation du mandat des députés. Pour l'exécutif camerounais, cette mesure vise à désengorger le calendrier électoral qui prévoit cette année, outre l'élection des députés, mais aussi la présidentielle et le renouvellement des conseils municipaux.

Le projet de loi propose une prorogation du mandat des députés de douze mois. Ainsi, le présent mandat qui s'achève le 29 octobre 2018 sera rallongé jusqu'au 29 octobre 2019.

Dans l'exposé des motifs, le gouvernement justifie cette demande par l'encombrement du calendrier électoral initial avec les mandats du président de la République, des députés et des conseillers municipaux qui arrivent à échéance quasiment à la même période entre octobre et novembre 2018.

Aussi, constate la note explicative du gouvernement, si la tenue de ces élections est maintenue, le corps électoral serait convoqué entre juin et juillet, ce qui ne manquerait pas d'entraîner un chevauchement des différentes opérations. Le report apparaît ainsi inéluctable dans la perspective du gouvernement pour éviter un enchevêtrement de ces scrutins sur les plans techniques et opérationnels.

L'ONG Un Monde avenir, particulièrement concernée par les questions électorales, y voit en revanche une gestion trop personnalisée du calendrier électoral par la présidence de la République et estime que si report il doit y avoir, celui-ci doit plus tenir du contexte de crise que traverse le pays dans les zones anglophones.