Republier
Cameroun

Le projet de prolongation de la législature au Cameroun suscite le débat

Un bureau de vote à Yaoundé, le 9 octobre 2011.
© REUTERS/Akintunde Akinleye

Au Cameroun, l’Assemblée nationale est appelée à se pencher sur un projet de loi prorogeant le mandat des députés. Les Camerounais doivent élire cette année leur président, leurs députés et leurs maires. Le président Biya estime que la commission électorale pourrait avoir des difficultés à organiser ces trois scrutins en même temps. En vertu du projet de loi présenté hier mardi à l’Assemblée nationale, le mandat des députés serait prolongé d’un an, ce qui reviendrait à reporter les élections législatives à 2019. Voici les réactions du RDPC et du SDF.

Jacques Famé Ndongo, le ministre de l’Enseignement supérieur, est le secrétaire national à la communication du RDPC. Il explique pourquoi le parti au pouvoir entendait voter en faveur de ce projet de loi.

Cela donne beaucoup plus de sérénité du point de vue de l'organisation de l'élection présidentielle. Cette année est une année relativement surchargée au plan des élections. L'exécutif, que nous soutenons, a cru devoir reporter les législatives l'année prochaine. Nous avons des raisons de croire que c'est tout à fait légitime et légal.
Jacques Famé Ndongo
27-06-2018 - Par Michel Arseneault

Joshua Osih, candidat du SDF à la présidentielle et député de ce parti d’opposition, ne l'entend pas de cette oreille. Il estime que les vraies difficultés logistiques concernent les régions anglophones.

Nous sommes contre parce que nous pensons que la règle en la matière, c'est des élections groupées, générales. Depuis 1996, on sait exactement quel est le calendrier électoral. Mais nous pensons surtout que le gouvernement fait face là aux difficultés d'organiser des élections dans l'extrême nord, dans une partie de l'est et dans le sud-ouest et nord-ouest du pays, territoire que le gouvernement ne contrôle plus ou très peu. Nous pensons qu'il faudrait plutôt ramener l'ordre et la paix. Et si l'on commence comme ça avec les législatives, demain on trouvera des raisons pour la présidentielle.
Joshua Osih
28-06-2018 - Par Michel Arseneault

Si le projet de loi est adopté, la prorogation du mandat des députés doit commencer le 29 octobre prochain.

Cameroun: les députés pourraient gagner un an de mandat supplémentaire