Madagascar: le Premier ministre promet une présidentielle libre et transparente

(Photo d'illustration) Christian Ntsay, le Premier ministre malgache, le 6 juin 2018.
© REUTERS/Clarel Faniry Rasoanaivo

A Madagascar, le Premier ministre de « consensus » a présenté sa politique générale de l'Etat devant les deux chambres du Parlement, ce jeudi 28 juin. Parmi les priorités de Christian Ntsay : la tenue de l'élection présidentielle cette année. Pour l'heure, aucune date précise n'a été annoncée, mais le chef du gouvernement promet un scrutin libre et transparente.

Le gouvernement n'écartera « personne de l'élection présidentielle ». C'est la promesse de Christian Ntsay ce jeudi devant l'Assemblée nationale. Un scrutin qui « sera difficile à organiser tant que la paix sociale n'est pas de retour », a-t-il précisé, annonçant la mise en place d'un « nouveau dialogue social ».

Enseignants, employés des douanes ou encore des impôts sont en grève depuis plusieurs semaines, et sur la place du 13-Mai, certains députés de l'opposition et manifestants continuent de se rassembler. L'autre priorité du Premier ministre est la restauration de la sécurité, notamment dans les zones rurales touchées par les vols de zébus.

Faible marge de manoeuvre

La lutte contre la corruption et l'amélioration du climat des affaires sont aussi au coeur de la politique de Christian Ntsay. Un programme ambitieux pour les quelques mois d'existence de son gouvernement, l'élection présidentielle devant se dérouler avant la fin de cette année.

« Un plan politique trop flou », réagit Mamy Rabenirina, député du TIM parti de Marc Ravalomanana. « Je m'attendais à un vrai plan de travail puisqu'il n'est là que pour quelques mois. J'ai eu l'impression d'assister à une dissertation », indique-t-il.

Un programme accueilli positivement en revanche par le MAPAR d'Andry Rajoelina et le parti au pouvoir. Pour Freddy Mahazoasy, député de la majorité présidentielle « c'est une politique réaliste, (...) mais il faut que tout le monde se mette au travail », précise-t-il.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.