Republier
Madagascar

Rapt d'un Français d'origine indienne à Madagascar: le point sur l’enquête

Nizar Pirbay a été enlevé dans la grande ville portuaire de Tamatave (photo).
© Wikimedia Commons / JialiangGao

A Madagascar, c’est le 25e jour de détention pour Nizar Pirbay. Ce Français d'origine indienne a été enlevé dans la grande ville portuaire de Tamatave, dans l'est du pays. La Grande Ile a connu une recrudescence des kidnappings ces dernières semaines : 4 enlèvements de membres de la communauté indienne ont eu lieu en moins d'un mois. Si trois ont été libérés, ce jeune entrepreneur est toujours aux mains de ses ravisseurs et l'enquête peine à avancer. Très active dans l'économie du pays, la communauté d'origine indienne est régulièrement la cible d'enlèvement contre rançon à Madagascar.

« Forte récompense garantie pour tout renseignement important. » Alors que l'enquête des forces de l'ordre piétine, le Collectif des Français d'origine indienne de Madagascar poursuit ses appels à témoins sur les réseaux sociaux et à la radio. Informations concernant le lieu de détention, l'identité des ravisseurs ou encore les armes utilisées pour l'enlèvement en échange d'une somme d'argent. Le collectif « espère que cette récompense incitera les témoins de ce rapt à se manifester ».

Nizar Pirbay, jeune entrepreneur d'origine indienne, transitaire bien connu à Tamatave, a été enlevé le 8 juin dernier devant son domicile. Si les enquêteurs de la police judiciaire ont pu retrouver la voiture de l'homme d'affaires utilisée pour le rapt, pour l'heure aucune arrestation n'a eu lieu. Contacté, le procureur de Tamatave, Thierry Rajaona Lauret indique qu' « il n'y a pas d'évolution dans l'enquête pour l'instant ».

Le Collectif des Français d'origine indienne précise qu'il collabore étroitement avec la police, la gendarmerie et le ministère de la Justice. « En plus de la psychose et des dommages économiques, l'insécurité et les kidnappings ternissent lourdement l'image du pays à l'international », déplore par ailleurs l'association.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.