Mali: à Bamako, IBK et Soumaïla Cissé ont tenu leurs premiers grands meetings

Les candidats IBK et Soumaïla Cissé ont tenu leurs premiers meetings à Bamako, le dimanche 8 juillet.
© Montage Photos AFP

Au Mali, la campagne pour l'élection présidentielle est officiellement lancée. Ce dimanche 8 juillet, la capitale s'est transformée en arène politique. Dans les rues, les militants hurlaient les slogans de leur candidat, les klaxons des sotrama, les transports en communs résonnaient partout. Les deux candidats majeurs, Soumaila Cissé le chef de file de l'opposition et Ibrahim Boubacar Keita le président sortant, avaient convié leurs partisans.

Au moins 50 000 personnes dans le stade du 28 mars de Bamako sont venues soutenir le candidat du Rassemblement pour le Mali.

Vous m'avez donné beaucoup d'espoirs ! Comment avec cette espérance « Gboa » peut abdiquer ? Partout où je passe, les enfants me demandent, n'abdiques-tu pas ? N'abdiques-tu pas ? Jusqu'à certains qui en ont fait un motif de bagarre !
Dans le plus grand stade de Bamako, les partisans d'IBK veulent un mandat de plus
09-07-2018 - Par RFI

Soumaïla Cissé, chef de file de l’opposition et candidat a, lui, selon les organisateurs réuni 50 000 personnes à la place de l’indépendance de Bamako.

Le Mali ne peut plus être spectateur de son destin, comme c’est le cas depuis cinq ans. Nous instaurerons un véritable dialogue entre les différentes communautés !
Place de l'indépendance, les sympathisants de Soumaïla Cissé réclament le changement
09-07-2018 - Par RFI

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.