Présidentielle au Mali: Cécile Kyenge, mandatée par l'UE, fait le point

Cécile Kyenge, cheffe de la Mission d’observation électorale de l’Union européenne pour le Mali, a fait le point à l'issue d'une visite de 48h dans le pays.
© AFP

Un peu plus d'un électeur malien sur trois a récupéré sa carte électorale pour voter au scrutin présidentiel le 29 juillet. Un chiffre rendu public hier, mercredi 11 juillet, par la cheffe des observateurs de la mission d'observation électorale de l'Union européenne, Cécile Kyenge qui s'est déclarée «soucieuse du rythme de distribution des cartes d'électeur à près de deux semaines du scrutin», tout en se disant «persuadée de la bonne volonté du gouvernement».

Sa visite de 48 heures au Mali lui a permis de faire notamment le point sur la distribution des cartes d’électeurs biométriques. « Le 7 juillet on était à 16 %. Et dans les derniers résultats qui ont été publiés hier, nous sommes arrivés à 35 %. Mais pour nous ce serait souhaitable qu’il puisse y avoir une transparence dans toute la distribution des cartes », explique Madame Cécile Kyenge, cheffe de la Mission d’observation électorale de l’Union européenne.

A la tête de 80 observateurs de l’UE, dont 20 de longue durée, la députée au Parlement européen a rencontré au Mali 17 des 24 candidats à la présidentielle. Elle a pris bonne note des préoccupations des uns et des autres pour l’organisation d’une élection transparente.

Cécile Kyenge évoque également le dispositif sécuritaire mis à la disposition des candidats. « Chaque candidat a la possibilité d’aller dans des zones difficiles, c’est-à-dire au nord, mais aussi au centre, et de demander aussi une protection, poursuit Cécile Kyenge... tout ça a été pris en considération dans le programme de sécurisation ».

Il est également question d’assurer le vote des réfugiés maliens essentiellement en Mauritanie. Les agents de l'UE feront aussi du terrain en se déployant essentiellement à l’ouest, au sud, et de manière ponctuelle au centre et au nord du Mali, en tenant compte de la situation sécuritaire.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.