Republier
Cameroun

Le convoi du ministre de la Défense du Cameroun échappe à deux embuscades

Joseph Beti Assomo (ici sur une base aérienne de Douala en 2013).
© U.S. Air Force photo/Master Sgt. Stan Parker

Le convoi du ministre de la Défense Joseph Beti Assomo et de son état-major a été la cible de deux attaques jeudi 12 juillet lors d'un trajet aller-retour mission d'inspection des troupes dans la région anglophone du sud-ouest du Cameroun, actuellement en proie à des violences.

L'attaque a été perpétrée par des « terroristes sécessionnistes » selon les termes du porte-parole du gouvernement Issa Tchiroma Bakary, ministre de la Communication. Selon lui, il n'y a pas de victime au sein du convoi du ministre, mais plusieurs assaillants ont été « neutralisés ».

La sécurité qui escortait le cortège du ministre a professionnellement, vigoureusement réagi. Tous ceux qui ont attaqué ont été neutralisés. Au retour de cette même mission, le groupuscule est revenu à la charge, et ils ont reçu le même accueil. Entre cinq et dix personnes probablement ont été neutralisées.
Issa Tchiroma Bakary
13-07-2018 - Par Jeanne Richard

Il ajoute que le ministre et son état-major continuent leur mission.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.