Mondial 2018: en Russie, des Africains victimes d'arnaques aux Fan ID

Un employé du Mondial montre des Fan ID à un centre de distribution de Moscou, le 7 décembre 2017.
© Mladen ANTONOV / AFP

C’est une autre facette du Mondial de football 2018: celle de ces arnaques montées par des agents pour attirer des personnes désirant travailler en Russie. Arnaque montée autour de la vente de Fan ID, ces badges en plastiques permettant aux supporters d’accéder au territoire russe du 4 juin au 15 juillet. Mais des personnes ont vendu ces badges en faisant croire à leurs acheteurs qu’ils pourraient travailler et vivre en Russie. Plusieurs dizaines de Sénégalais, de Ghanéens et de Nigérians ont ainsi été arnaqués et bloqués à Moscou

Joshua a la vingtaine. Comme tant d’autres amateurs de football, ce jeune rêve de faire carrière en Europe. Un jour son père tombe sur un agent, qui prétend pouvoir l’introduire en Russie sans contraintes : il lui fait croire qu’en achetant un Fan ID, il pourrait travailler et intégrer un club local.

Dans les faits, ce passeport de supporteur dispense de visa. Mais ce document n’est valable que le temps du Mondial. Alors arrivé à l’aéroport, le jeune Joshua déchante.

« J’ai passé cinq jours bloqué à l’aéroport, sans pouvoir prendre de douche. Ma monnaie, le Naira, n’avait pas beaucoup de valeur par rapport à la monnaie locale, donc c’était difficile de me nourrir. Et le plus frustrant, c’est que je ne connais personne sur place. Donc la seule chose que je pouvais faire, c’était d’attendre, d’autant qu’il y avait la barrière de la langue qui posait aussi problème », raconte-t-il.

Joshua affirme s’être endetté pour financer ce voyage qui lui a coûté près de 2700 dollars. Selon l’ONG Alternativa, qui lutte contre le trafic d’êtres humains, il y aurait ainsi près de 200 personnes dans cette situation, à cause de ce type d’arnaque.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.