Centenaire de Mandela: Graça Machel promeut les jeunes leaders africains

Nelson Mandela et son épouse Graça Machel, au Parlement du Cap, le 11 février 2010.
© Reuters / S. van Zuydam

L'Afrique du Sud célèbre, ce mardi 17 juillet, le centenaire de la naissance de Nelson Mandela à Johannesburg. Chaque année, un discours est prononcé par une personnalité internationale. Pour ce centenaire, ce sera Barack Obama, qui le prononcera. La Fondation de l'ancien président américain tient, en ce moment, un sommet d'une semaine en Afrique du Sud dédié aux jeunes leaders africains. Ils sont 200, originaires de 44 pays du continent, à échanger et apprendre à être les leaders de demain.

Mwansa Lubeya figure parmi les 200 jeunes étoiles du continent. Docteur zambienne, elle s'est fait connaître pour ses campagnes de prévention contre le cancer.

« Les successeurs de Mandela sont ici aujourd'hui. Et je pense que Mandela s'est démarqué de tous les autres leaders par son intégrité. Il connaissait ses limites. Il faisait tout son possible toujours avec humanisme », souligne-t-elle.

Les nouveaux leaders sont réunis pour continuer le combat de Mandela. C'est en tout cas le souhait de sa dernière épouse Graça Machel.

« Une profonde transformation du continent passe par un grand réseau de jeunes leaders qui, tous ensemble, peuvent apporter un souffle au changement », souligne Graça Machel.

Bogolo Kenewendo est l’une des figures de cette nouvelle génération qui, à 31 ans, est la plus jeune ministre de l’histoire du Botswana.

« Nous avons une abondance de jeunes leaders africains. Ils n'attendent qu'une chose, c'est de prendre le pouvoir. Nous espérons que nous transformerons nos pays de la même façon que l'a fait Mandela », souhaite la jeune ministre.

Ces jeunes auront la visite d'un autre prix Nobel de la Paix, mercredi, en la personne de Barack Obama.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.