Republier
Gabon

Gabon: polémique sur le règlement des salaires des fonctionnaires

Au Gabon, les fonctionnaires ont couru dans les différents centres indiqués pour récupérer leur bon de caisse (photo d'illustration: vue aérienne de Libreville, 2012).
© Photo by liewig christian/Corbis via Getty Images

Au Gabon, le gouvernement continue de dérouler ses mesures d'austérité. Ce mardi 17 juillet, les fonctionnaires ont couru dans les différents centres indiqués pour récupérer leur bon de caisse, sorte de bulletin de salaire qui leur permettra de se présenter dans leur banque respective pour percevoir leur salaire. A travers ces bons de caisse, le gouvernement veut démasquer les fonctionnaires fantômes, ceux qui perçoivent des doubles salaires et autres. Les fonctionnaires se sont bousculés aussi pour savoir si le gouvernement a mis à exécution sa décision de réduire les salaires supérieurs à 650 000 FCFA. Reportage.

Nous sommes au stade de l'amitié, 42 000 places. Ce vacarme n'est pas produit par des supporters d'un match de football, mais il s'agit des fonctionnaires des ministères de la Santé et de l'Education nationale venus chercher leur bon de caisse. « On fait dans l’improvisation. Nous sommes là depuis six heures, on ne sait pas où trouver les bons de caisse », témoigne l’un d’eux. « Rien, pas de renseignements, dit un autre. On ne peut pas rassembler autant de monde et puis ne pas communiquer. »

Vers 12 heures, les premiers fonctionnaires ont leur précieux sésame entre les mains. Beaucoup sont désagréablement surpris. « Je constate sur mon bulletin que notre prime de servitude a été supprimée alors que ça n’était pas dit dans les mesures prises au sujet des personnels hospitaliers », déplore un homme. « Ils ont beaucoup coupé, raconte un autre, ils ont enlevé ma prime de spécialité. Ce mois, je ne pourrai même pas payer mon courant, car j’ai un crédit à la banque. Il y a des gens qui sont assis à la maison, qui tous les mois ont un salaire, et les honnêtes gens, on leur coupe le salaire. » « Je me retrouve avec 400 000 francs, alors que j’en avais pratiquement 800 000. Je ne sais pas comment je vais faire », se lamente une fonctionnaire.

Dans un communiqué paru dans la presse, le ministère de la Fonction publique a prévenu que la distribution durera une semaine. Les réclamations seront reçues le 25 juillet, jour du paiement effectif des salaires.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.