Xi Jinping au Sénégal: accueil en grande pompe et signature d’accords

Le président chinois Xi Jinping parle avec le chef d'Etat sénégalais Macky Sall au palais présidentiel, à Dakar, le 21 juillet 2018.
© REUTERS/Mikal McAllister

Le dirigeant chinois Xi Jinping est arrivé à Dakar samedi 21 juillet, en milieu d'après-midi, pour une visite d'Etat de deux jours. Il a été accueilli sur le tarmac de l'aéroport militaire par son homologue Macky Sall, accompagné pour l'occasion du gouvernement sénégalais au grand complet. Avant une séance de travail entre les deux chefs d’Etat à la présidence, qui a débouché sur plusieurs accords.

C’est précédé de l’escadron monté de la gendarmerie sénégalaise et acclamé par la foule massée sur le bas-côté, que le cortège de Xi Jinping arrive au Palais présidentiel, à Dakar.

Au programme de la rencontre avec son homologue Macky Sall qui l’accueille samedi en fin d'après-midi : un entretien à huis clos et la signature d’accords dans des domaines allant de la justice aux infrastructures, en passant par l’aviation civile.

A la sortie de la séance de travail, devant la presse, le président sénégalais affiche sa satisfaction : « En plus de cette coopération officielle, nous allons aussi promouvoir les investissements directs entre nos deux pays en facilitant la collaboration entre les secteurs privés chinois et sénégalais ».

Xi Jinping, qui se déplace avec une importante délégation d’hommes d’affaires a redit tout son intérêt pour le continent africain. « Chaque fois que je viens en Afrique, je peux pleinement mesurer le grand dynamisme de ce continent et je peux sentir profondément l’aspiration du peuple africain à une vie meilleure », affirme le secrétaire général du Parti communiste chinois. « J’ai le vif sentiment que ce continent recèle un énorme potentiel de développement et qu’il est promis à un avenir radieux. »

C’est la première visite du président chinois en Afrique de l’Ouest et au Sénégal, où la Chine finance déjà pas moins d’une quarantaine de programmes, et notamment le plus important projet routier du pays.

Les Dakarois attendent près du palais présidentiel l'arrivée du présidnet chinos Xi Jinping, le 21 juillet 2018. © REUTERS/Mikal McAllister

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.