Mauritanie: un ministre évoque un 3e mandat pour le président Ould Abdel Aziz

Mohamed Ould Abdel Aziz, le président de la Mauritanie.
© AFP PHOTO / WATT ABELJELIL

En Mauritanie, la polémique refait surface autour de l’éventualité d’un troisième mandat pour le président Mohamed Ould Abdel Aziz. Il doit quitter le pouvoir en avril prochain, au terme de son dernier mandat présidentiel selon la Constitution. Jeudi dernier, le ministre de la Culture et porte-parole du gouvernement a, cependant, créé la polémique en soutenant le contraire.

Le ministre s’exprimait à la faveur d’une conférence à l’issue de la réunion hebdomadaire du gouvernement. Mohamed Lemine Ould Cheikh n’envisage pas le départ du président Mohamed Ould Abdel Aziz du pouvoir.

« Le régime actuel ne changera pas. Ceux qui pensent ou parlent du départ du président de la République ou de l’arrivée d’un autre chef de l’Etat sont de véritables rêveurs. Des événements se produiront les prochains jours et confirmeront ce que je dis Mohamed Ould Abdel Aziz a sauvé la Mauritanie du précipice. Les Mauritaniens sont attachés à lui », a déclaré Mohamed Lemine Ould Cheikh.

Les dirigeants de l’opposition se sont dits scandalisés par la sortie du ministre contre lequel ils demandent des poursuites judiciaires. C’est le cas de Mohamed Ould Malououd président du FNDU, forum de l’opposition : « C’est tout à fait scandaleux. Il s’agit d’une incitation à la violation de la Constitution, d’une incitation à un coup d’Etat contre la Constitution. Et je pense qu’il est redevable de la justice et que l’Etat mauritanien et la justice mauritanienne doivent le poursuivre ».

Le 2 juin dernier, le président mauritanien avait déclaré chez nos confrères de France 24, qu’il respectera la Constitution de son pays : « Je le dis et je le répète aujourd’hui encore, je ne dois pas me représenter. Je dois respecter la Constitution de mon pays ». La Loi fondamentale stipule en effet que le président de la République ne peut pas aller au-delà d’un mandat de cinq ans, renouvelable une fois.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.