Republier
RDC

En RDC, recrudescence de l'insécurité dans plusieurs villes du pays

La ville de Kananga, capitale de la province du Kasaï Central.
© wikipedia

Ce week-end, la police de Kananga a présenté une dizaine de criminels. Il s'agit des malfaiteurs qui seraient auteurs de plusieurs actes de banditisme signalés au chef-lieu de la province du Kasaï central.

« Il a suffi de soixante-douze heures pour mettre la main sur tous ces criminels », explique le gouverneur du Kasaï central joint au téléphone. Denis Kambayi affirme qu'il s'agit, pour la plupart, de « repris de justice à peine sortis de prison ». Il soutient aussi que « c'est avec la collaboration de la population que ces arrestations ont eu lieu ».

Outre la dizaine de malfaiteurs présentés à la population ce week-end, la police a arrêté également environ une quinzaine d'autres individus qu'elle qualifie de « délinquants ». Parmi eux, un religieux accusé de viol. Les autres personnes aux arrêts seraient des tueurs, des voleurs à main armée et des spécialistes en extorsion.

A l'instar d'autres villes du pays, Kananga connait ces derniers temps un regain d'insécurité. Des hommes en uniforme, selon la population, ont même leur part dans le lot. Et pour justifier l'insécurité récurrente, les habitants évoquent les difficultés socio-économiques autour de la milice Kamuina Nsapu.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.