Les pays frontaliers du sud-libyen vont renforcer leur coopération sécuritaire

Des membres de l'armée libyenne, à Sabha, dans le sud de la Libye, considéré comme un nouveau sanctuaire du terrorisme.
© REUTERS/Saddam Alrashd

Le président du gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale Fayez al-Sarraj a effectué une visite éclair au Tchad mercredi 25 juillet. Une visite essentiellement sécuritaire motivée par la situation dans le sud-libyen.

Le sud de la Libye est une région surveillée comme du lait sur le feu, depuis 2011, au commencement de la révolution qui a abouti à la chute du régime de Mouammar Kadhafi. Les efforts pour restaurer la stabilité en Libye sont restés vains et les pays frontaliers subissent les contre-coups du désordre qui fait le lit aux trafiquants, jihadistes et autres mouvements rebelles qui en profitent pour s'équiper en armes ou faire des affaires.

Le Tchad, qui discute avec tous les acteurs libyens, a convenu mercredi 25 juillet avec le gouvernement de Tripoli de renforcer la coopération sécuritaire envisagée depuis plusieurs mois avec les pays voisins du sud de la Libye. D'ici le mois d'août, les ministres en charge de la Défense, de la Justice et des Affaires étrangères, de la Libye, du Tchad et du Soudan, se retrouveront à Khartoum pour signer un accord de coopération qui permettra aux armées de ces pays de partager des informations mais aussi de poursuivre des ennemis présumés à l'intérieur de leur territoire respectif.

Selon le communiqué final sanctionnant la visite du chef de l'exécutif de Tripoli, les deux pays ont décidé de relancer les activités de la communauté des Etats sahélo-sahariens entré en hibernation depuis la chute de Mouammar Kadhafi. Le Tchad s'engage à accueillir le sommet de relance de la Cen-Sad.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.