Soudan du Sud: les deux camps signent un accord provisoire de partage du pouvoir

Riek Machar (d.) et le président sud-soudanais Salva Kiir lors de la signature d'un précédent accord de paix, le 9 mai 2014, à Addis Abeba.
© REUTERS/Goran Tomasevic

Le Soudan du Sud se reprend à croire en une paix durable. Après le cessez-le-feu, signé il y a un mois et qui tient toujours, pouvoir et opposition ont signé un accord provisoire de partage du pouvoir, ce mercredi, à Khartoum. Après des négociations âpres, rallongées à plusieurs reprises, les deux camps sont tombés d’accord, du moins en partie.

Ce n’est pas encore la paix, mais on s’en rapproche. L’accord provisoire prévoit une transition de 36 mois. Pendant ce temps, Salva Kiir restera à la tête du Soudan du Sud. Son principal adversaire, Riek Machar, quittera son exil sud-africain pour reprendre son poste de premier vice-président qu’il avait quitté lors de sa fuite du pays, il y a deux ans.

Dans le détail, pouvoir et opposition se sont entendus sur un partage millimétré des postes-clés. Un gouvernement de transition de 35 ministres sera chargé d’appliquer l’accord. Salva Kiir obtiendra 20 ministres, Riek Machar neuf, les autres partis d’oppositions se partageront les six portefeuilles restants. Une nouvelle assemblée de 550 membres verra le jour avec 332 pour le pouvoir, 128 pour le camp Machar et 90 pour les autres.

« C’est une grande réussite. Nous avons apporté la paix au peuple et nous travaillerons dur pour que l’accord soit appliqué à la lettre », a réagi le porte-parole du gouvernement, Michael Makuei. Deux bémols toutefois : les partis ne se sont pas encore entendus sur le partage des postes au niveau local. Et plusieurs mouvements d’opposition ont refusé de signer l’accord.

Le ministre soudanais des Affaires étrangères, Al-Dierdiry Ahmed, a promis que les négociations continueraient jusqu’à un texte final, dont la signature est déjà prévue le 5 août prochain.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.