Republier
Mali

Mali: après les tensions, le calme revient à Tombouctou

A Tombouctou, au nord du Mali, le calme est revenu vendredi 27 juillet après quelques jours de tensions cette semaine (photo d'illustration).
© Peter Langer/Getty Images

A Tombouctou, au nord du Mali, le calme est revenu vendredi 27 juillet après quelques jours de tensions cette semaine. Mercredi et jeudi, des manifestations ont éclaté, des barricades érigées et des pneus brûlés dans la ville. Jeudi après-midi la médiation entre communautés, chefs religieux et autorités locales, a diminué les tensions.

Dans la nuit de mardi à mercredi, plusieurs véhicules pick-up abandonnés sont brûlés par des jeunes dans les rues de Tombouctou. Un peu avant l'incendie, des forces de sécurité en patrouille avaient arrêté conducteurs et passagers, jugeant les véhicules suspects.

Mercredi matin, la tension n'était pas descendue. « Harassées par l'augmentation des braquages, des enlèvements, des vols à Tombouctou, les différentes communautés ont manifesté », indique un membre des autorités intérimaires. Toute la ville est paralysée : les commerces, banques, administrations sont fermés. « Il y a eu quelques blessés légers. Des barricades ont été levées et des pneus brûlés », confirme une source sécuritaire.

La Minusma et les forces armées maliennes sont alors intervenues. « C'est la première fois que des tensions aussi vives opposent les communautés arabes et les communautés noires. Tout le monde vit ensemble à Tombouctou depuis des années », s'inquiète le maire.

Jeudi, les appels au calme ont commencé à être entendus. Les activités ont repris normalement vendredi.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.