Présidentielle en RDC: suite des consultations au Front commun pour le Congo

Selon plusieurs membres du Front commun pour le Congo, à ce stade des consultations, plusieurs groupes ont avancé le nom de Joseph Kabila comme candidat valable à la prochaine présidentielle (photo d'archives).
© REUTERS/Kenny Katombe

Les consultations vont encore se poursuivre ce mardi 31 juillet. Joseph Kabila attend de ses partenaires du Front commun pour le Congo les noms des possibles candidats à sa succession à la tête du pays. Chacune des composantes de la méga plateforme initiée par le chef de l'Etat est appelée à proposer quatre noms parmi lesquels devra sortir le candidat unique du Front commun pour le Congo à la prochaine présidentielle.

Selon plusieurs membres du Front commun pour le Congo, à ce stade des consultations, plusieurs groupes ont avancé le nom de Joseph Kabila comme candidat valable à la prochaine présidentielle. L'actuel chef de l'Etat serait donc le seul à répondre aux onze critères fixés par lui pour prendre sa relève. Ça c'est pour l'option zéro.

Mais au cas où réellement il ne se présenterait pas au scrutin du 23 décembre prochain, d'autres noms devraient être proposés. Et des membres de l'entourage immédiat du président Kabila seraient en train de courtiser les différentes délégations qui défilent à la ferme privée du chef de l'Etat.

Ministres en fonction, collaborateurs du président, animateurs des institutions, etc., ils sont nombreux à prétendre à la candidature unique du Front commun pour le Congo à la magistrature suprême, chacun avec ses arguments. Et c'est le moment choisi pour les uns de verser dans la spéculation et dans les enchères. Certains parlent de leur poids politique, d'autres évoquent leurs compétences ou encore des capacités de rassembleur ou de patriotisme.

On attend donc d'être fixé d'ici le 8 août, date butoir du dépôt des candidatures à la présidentielle.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.