Republier
Algérie AQMI

Algérie: incertitudes sur la mort de soldats dans des combats contre Aqmi

(Photo d'illustration) Les affrontements ont eu lieu dans la région de Skikda, sur la côte méditerranéenne à l'est d'Alger.
© Wikipedia / Matthias Hartmann

L'armée algérienne garde toujours le silence sur le sort de sept de ses soldats ayant trouvé la mort lundi 30 juillet dans la région de Skikda. Douze autres soldats ont été blessés lors d'un accrochage avec des jihadistes appartenant à al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). L'armée s'est limitée à annoncer sur son site internet la mort de 4 terroristes et la capture d'un autre dans les montagnes d'Azzaba, au nord-est du pays, près de la frontière tunisienne.

Le silence des officiels algériens dans cette affaire se poursuit, mais l'identité des soldats morts ou blessés a vite été révélée par des activistes qui critiquent l'attitude des autorités et accusent les chaines d'Etat de cacher l'information.

Certains médias indépendants ont diffusé la nouvelle dès lundi, suivis par les réseaux sociaux où des photos et des vidéos montrant les 7 soldats en cercueils enveloppés du drapeau algérien ont été postées. D'autres vidéos montrent un rassemblement devant l'hôpital d'Azzaba, où des jeunes gens sont venus donner leur sang aux soldats blessés.

Réunion de cadres d'Aqmi

Des médias locaux qui citent des sources sécuritaires affirment que l'opération est toujours en court dans les montagnes de Bissy, près d'Azzaba dans la région de Skikda, au nord-est du pays. Selon eux, l'armée est intervenue dans cette zone montagneuse et difficile d'accès, suite à des renseignements sur la tenue d'une réunion regroupant une vingtaine de chefs d'Aqmi.

Les soldats auraient sauté sur des mines, tout au début de l'affrontement, avant que des renforts ne soient dépêchés sur place. Le 8 juillet, un attentat terroriste a tué six gendarmes tunisiens non loin de là, dans la région de Jendouba frontalière de l'Algérie. Alger et Tunis ont alors décidé d'intensifier leur coopération anti-terroriste.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.