Maroc: le roi Mohamed VI limoge son ministre de l'Economie

Le roi du Maroc Mohamed VI à sa sortie du palais royal de Tétouan, le 31 juillet 2018.
© FADEL SENNA / AFP

Le roi du Maroc a limogé son ministre de l'Economie, Mohamed Boussaïd, ce mercredi 1er août. Peu de précisions ont été données par le Palais royal dans un communiqué lapidaire. Cette mesure intervient deux jours après un discours à la nation exigeant du gouvernement qu'il active les mesures socio-économiques pour les plus démunis.

C'est seulement 48 heures après un discours du roi très attendu prononcé depuis Al Hoceïma, capitale du rif en fronde depuis plus d'un an, qu'intervient le limogeage de Mohamed Boussaïd.

Technocrate et ancien ministre de l'Intérieur, il est présenté comme un fidèle serviteur de l'Etat. Cette décision survient dans un contexte de tensions socio-économiques alors que le boycott par la population de trois grandes marques marocaines contre la cherté des prix est toujours vivace.

Cette décision intervient également un mois après le verdict rendu à l'encontre de la cinquantaine de leaders du mouvement du Hirak. Son chef charismatique, Nasser Zefzafi, a écopé de 20 ans de prison fermes.

En tout état de cause, le souverain chérifien qui a déjà appelé en octobre dernier les membres de son gouvernement à une refonte totale du modèle social marocain a réitéré son exigence de reddition des comptes de la part de l'exécutif.

C'est à ce titre que le ministre aurait été remercié. Une nouvelle manifestation de l'impatience de Mohamed VI. Il y a 10 mois, trois ministres – de la Santé, de l'Education et de l'Habitat – avaient fait les frais du courroux royal.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.