Ethiopie: retour du patriarche orthodoxe Abune Merkorios après 27 ans d'exil

Le 4e patriarche de l'Eglise orthodoxe éthiopienne Abune Merkorios à son arrivée à l'aéroport d'Addis Abeba, le 1er août 2018.
© REUTERS/Tiksa Negeri

Le patriarche Abune Merkorios est rentré en Ethiopie après 27 ans d’exil, mercredi 1er août. Le religieux avait quitté l’Ethiopie après l’arrivée au pouvoir de l’EPRDF qui tient toujours les rênes du pays. Il s’était installé aux Etats-Unis où il avait fondé un synode dissident. Après de longues négociations, une réconciliation de l’Eglise a été signée lors du voyage du Premier ministre éthiopien en Amérique. Abiy Ahmed est rentré à Addis Abeba, en compagnie d'Abune Merkorios.

Dans sa tenue noire traditionnelle et sur son fauteuil roulant, Abune Merkorios a été accueilli en grande pompe à l’aéroport d’Addis Abeba. Son retour met fin à l’un des épisodes les plus tumultueux de l’église orthodoxe d’Ethiopie, l’une des plus anciennes du monde.

En 1991, Abune Merkorios est le patriarche en poste dans le pays lorsqu’il est poussé vers la sortie par le nouveau régime de l’EPRDF. Il s’exile aux Etats-Unis et fonde un synode dissident avec des évêques fidèles l’ayant rejoint. De là, il déclare avoir abdiqué sous la pression et se déclare toujours leader légitime.

Deux patriarches

L’Eglise éthiopienne se retrouve coupée en deux et chaque camp prononce des excommunications contre l’autre. Celles-ci viennent d’être annulées et selon l’accord de réconciliation, Abune Merkorios reprend sa place de chef spirituel. Le leader en place en Ethiopie depuis 2013, Abune Mathias, garde le titre de patriarche, mais se concentrera sur le secteur administratif. Les deux hommes sont en tout cas au même niveau hiérarchique.

Pour la première fois de son histoire, l’Eglise a donc deux patriarches. Une violation des canons officiels que les leaders religieux ont acceptée. Une conférence d’unité doit être organisée prochainement. Le Premier ministre a dit espérer que cette réconciliation aidera à instaurer la paix dans le pays. En tout cas, ce retour permet à Abiy Ahmed de marquer de nouveaux points politiques.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.