Astronomie: une équipe de la Nasa investit le ciel sénégalais

Les scientifiques américains et sénégalais prêts à observer le passage de l'astéroïde Ultima Thulé.
© RFI/Margot Chevance/Capture d'écran

Une mission de la Nasa au Sénégal. Ce vendredi soir 3 aout, une quarantaine de scientifiques vont observer dans le ciel sénégalais le passage de l'astéroïde Ultima Thulé devant une étoile. Ce phénomène, appelé occultation stellaire, va permettre aux chercheurs de mieux connaitre ce corps céleste découvert il y a quatre ans au-delà de Pluton. Sa forme et sa composition donnent des informations précieuses sur notre système solaire. 21 sites d'observations ont été déployés à travers le pays. RFI a suivi les derniers préparatifs de cette mission.

Tous les télescopes sont braqués vers l'étoile devant laquelle passera l'astéroïde Ultima Thulé. C'est la dernière nuit de préparation et Mame Diarra Dieng vérifie scrupuleusement la mise au point de son appareil. Elle fait partie de l'équipe de scientifiques sénégalais. « On essaye de s'adapter, de regarder, de faire des exercices. Parce que nous avons juste une seconde pour capturer l'étoile! », nous explique t-elle.

Un reportage aussi à écouter, pour les bruits de la nuit
03-08-2018 - Par RFI

Les premières observations récoltées l'année dernière suggèrent que cet astéroïde a une forme de cacahuète. Pour le chercheur américain Marc Buie, qui a découvert ce corps céleste, ces informations sont essentielles pour retracer l'origine du système solaire. « C'est ce qu'il reste de son processus de formation. Nous n'avons jamais vu un tel réservoir de matière resté intact depuis quatre milliards d'années ».

Les ciels purs de l'Afrique

Le silence règne, la répétition générale est prête à commencer. Maram Kaïré, le président de l'Association sénégalaise pour la promotion de l'astronomie, est fier que son pays participe à une telle opération.  « Le Sénégal devient un peu le centre de l'astronomie mondiale. Aujourd'hui,on a des villes où on a encore cette obscurité, un ciel pur, je pense que c'est un très belle opportunité d'avenir pour le continent ».

Malgré le ciel nuageux, toutes les données ont été récoltées. Les mêmes gestes seront répétés méthodiquement la nuit de l'occultation stellaire ce vendredi soir.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.