RCA: levée des corps des journalistes russes assassinés

Le 3 août 2018, des officiels russes à l'aéroport de Bangui Mpoko posent le drapeau russe sur les trois cercueils des journalistes assassinés.
© RFI/Gaël Grilhot

La Centrafrique et la Russie sont toujours sous le choc de la mort de 3 journalistes russes. Ils ont été tués à environ 200 km de la capitale, sur une route, de nuit. Ils ne se trouvaient pas sur leur itinéraire prévu et leur rédacteur en chef n'était pas au courant de ce changement de programme. Tués par balles dans la nuit de lundi à mardi, les corps ont été rapportés dans la capitale dès le mardi. Après une course contre la montre pour obtenir tous les dépouilles ont quitté la Centrafrique ce vendredi 3 août.

Le drapeau russe est déposé sur les cercueils. C'est dans le silence, sans réelle cérémonie, en présence de 4 officiels russes que les dépouilles des journalistes sont parties de Bangui. L'enquête sur les circonstances de leur mort ouverte en début de semaine se poursuit. Un rapport médical sommaire a été fait dans la capitale, Bangui. Une autopsie des journalistes devrait être réalisée à leur arrivée en Russie.

Les circonstances de l'attaque restent incertaines. Selon le témoignage du chauffeur des journalistes, cité par une source proche du dossier, ils auraient été arrêtés sur la route... Les assaillants voulaient leur équipement, mais les reporters auraient refusé. Ce qui aurait déclenché la fusillade. Officiellement, rien n'a été retrouvé dans la voiture, ni le matériel vidéo, ni les 8 500 $, somme avec laquelle ils voyageaient. Thèse d'une attaque crapuleuse, une parmi d'autres ?

Sur le terrain, la collaboration russe se poursuit. Aujourd'hui, au camp de Berengo a lieu la remise officielle des diplômes des Forces armées centrafricaines. Diplôme qui vient conclure une formation délivrée par des instructeurs russes. Sujet sur lequel les trois journalistes notamment enquêtaient.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.