RDC: l’opposition tente de s’unifier avant la présidentielle

Vital Kamerhe après le dépôt de sa candidaure, à Kinshasa, en RDC, le 6 août 2018 (photo d'illustration).
© Patient Ligodi/RFI

En République démocratique du Congo, les leaders des trois principales formations politiques de l’opposition ayant présenté une candidature à la présidentielle étaient réunis pour réfléchir à une stratégie après l’annonce par le gouvernement du dauphin choisi par Joseph Kabila. Une première d’une longue série qui devrait aboutir à un candidat unique de l’opposition, espèrent-ils.

C’est au siège de l’UNC que se sont réunis Eve Bazaiba, la Secrétaire générale du MLC, le parti du candidat Jean Pierre Bemba et deux autres candidats, Félix Tshisekedi pour l’UDPS et Vital Kamerhe, le candidat de l’UNC.

Pour Vital Kamerhe qui a été pendant longtemps un proche du président congolais, le choix de Joseph Kabila est le fruit d’une stratégie. Il croit «  qu’ils étaient butés à un problème qui les a rattrapés ». Là où l’opposition se cherche un candidat commun, il pense que la majorité « a souffert pendant longtemps pour trouver un dauphin commun ».

Alors, sont-ils « au bout de leurs peines » s’interroge Vital Kamerhe, « puisque quand on regarde le nombre de candidats de la majorité aujourd’hui, on peut dire que l’opposition est plus unie que la majorité ».

Martin Fayulu est lui aussi candidat de l’opposition à la présidentielle. Il est aussi convaincu que seule la désignation d’un candidat unique permettra d’échapper au piège tendu par Joseph Kabila : « Nous pensons que pour gagner, il nous faut un candidat commun qui va sortir le Congo du trou où Kabila l’a mis ».

L’enjeu, c’est de savoir si les cinq candidats de l’opposition enregistrés et Moïse Katumbi, l’ancien gouverneur du Katanga toujours empêché parviendront à s’entendre sur des critères, un programme et un nom. Tous disent être prêts à essayer, d’autant plus qu’il n’y aura qu’un seul tour.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.