Kenya: la production de pétrole reprend dans le Turkana

Le forage d'exploration réalisé par Tullow Oil à Lokichar, dans la région de Turkana, au Kenya.
© REUTERS/Baz Ratner/File Photo

Après 45 jours d'arrêt, la production de pétrole reprend dans le Turkana. L'acheminement par camions vers Mombasa devrait recommencer le 22 août. C'est ce que le ministre du Pétrole et des Mines a annoncé, lundi 13 août. L'entreprise britannique Tullow, en charge des opérations, avait stoppé l'exploitation à cause de tensions avec les communautés locales et de problèmes sécuritaires.

Manifestations et blocages de camions. Depuis le début de la production en juin, les communautés du Turkana demandaient la création de davantage d'emplois et plus de sécurité dans cette région en proie au banditisme.

Aujourd'hui, « 4 millions de dollars ont été perdus », mais la crise est résolue explique John Munyes, ministre du Pétrole et des Mines. « Le gouvernement a décidé de créer une structure appelée comité de gestion des plaintes du Turkana. C'était ce qu'il manquait. Nous avons besoin d'une structure qui puisse régler les problèmes sur le terrain. Plutôt que de voir des gens manifester, sauter les barrières ou encore faire irruption sur les sites. »

Ce comité regroupera des représentants des autorités locales, du gouvernement, de la société civile et de Tullow Oil. L'entreprise britannique assure en tout cas que ces perturbations ne retarderont pas la construction de l'oléoduc qui doit relier Lokichar au port de Lamu.

Martin Mbogo directeur de Tullow Oil Kenya, explique qu’une « étude d'impact environnemental est en cours. L'oléoduc doit être prêt en 2021 ou 2022 ». Il estime qu’ils devraient « être fixés sur les investissements » à la fin 2019 et qu’ils sont « sur la bonne voie ».

Il prévoit également le transport de 2000 barils par jour vers Mombasa dès janvier 2019, contre 600 jusqu'ici.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.