Republier
Madagascar

Présidentielle à Madagascar: 12 candidats ont déposé leur dossier à la HCC

Le président malgache Hery Rajaonarimampianina n'a pas encore annoncé s'il comptait briguer un second mandat.
© REUTERS/Lintao Zhang

A Madagascar, J-6 avant la clôture du dépôt des dossiers de candidature à la présidentielle. Une élection qui doit se tenir le 7 novembre pour le premier tour. Si les déclarations d'intentions avaient permis d'identifier une quarantaine de candidats, ils ne sont pour l'instant que 12 à avoir déposé leur dossier à la Haute Cour constitutionnelle (HCC), chargée de valider les candidatures.

Depuis deux semaines, les candidats à la présidentielle défilent au compte-gouttes dans les bureaux de la plus haute juridiction du pays. L'ancien président de la Transition, Andry Rajoelina, a été le premier à déposer son dossier. Ce dernier qui s'était fait discret pendant quatre ans est actuellement en tournée dans la Grande Ile.

Seules deux femmes, dont la syndicaliste Fanirisoa Ernaivo jusqu'à présent présidente du Syndicat des magistrats de Madagascar, sont sur la liste de la Haute Cour constitutionnelle.

Vu comme un sérieux outsider, Dama, le chanteur du groupe mythique Mahaleo, s'est lui aussi décidé à postuler à la magistrature suprême. Candidature remarquée aussi du pasteur Mailhol, fondateur de la secte « Apocalypse », qui rassemble des centaines d'adeptes.

Parmi les autres candidats, quatre d'entre eux sont d'anciens alliés du chef de l'Etat. Deux ex-Premiers ministres de Hery Rajaonarimampianina ont décidé de se présenter, notamment le général Jean Ravelonarivo. La candidature de l'ancien ministre de l'Education Paul Rabary, qui a claqué la porte du parti présidentiel il y a trois semaines, a elle aussi fait beaucoup de bruit.

Mais pour l'heure le président, très peu populaire, n'a pas encore annoncé s'il briguerait un second mandat. Les membres de son parti HVM l'appellent à se présenter. Une plateforme de soutien a même été mise en place la semaine dernière.

Autre poids lourd qui se fait attendre : l'ancien président Marc Ravalomanana. Ce dernier a toutefois déjà annoncé qu'il se présenterait.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.