Tchad: après l'attaque de Kouri Bougri, l'armée s'en prend aux orpailleurs

Soldats tchadiens devant le tribunal de Ndjamena (image d’archive 2007).
© Thomas SAMSON/Gamma-Rapho via Getty Images

L'armée tchadienne va entamer une opération d'expulsion de tous les orpailleurs des zones de Miski et Kouri Bougri dans la région du Tibesti, dans l'extrême-nord du pays. Le 11 août, l'un des groupes rebelles tchadiens basé en Libye a effectué un raid sur deux mines d'or de Kouri Bougri qui a fait au moins trois morts dans les forces de sécurité tchadiennes. Les bilans sont différents suivant le gouvernement ou les rebelles. C'est la première véritable incursion des rebelles tchadiens sur le territoire depuis 2010, selon Jérôme Tubiana, chercheur spécialiste du Tchad qui travaille avec le projet de recherche Small Arms Survey. Il explique que cette attaque est un « petit coup de semonce » pour le régime tchadien, mais ne comprend pas la décision des autorités.

Rien n'indique que les orpailleurs soient les complices des rebelles.
Jérôme Tubiana, chercheur pour le Small Arms Survey, sur les opérations de l'armée tchadienne contre les orpailleurs
17-08-2018 - Par RFI

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.