Republier

Afrique du Sud: un scarabée venu d'Asie menace la forêt urbaine de Johannesburg

Des jacarandas fleurissent dans les rues de Johannesburg, le 7 novembre 2013.
© AFP PHOTO / ALEXANDER JOE

En Afrique du Sud, la forêt urbaine de Johannesburg est menacée. Plusieurs milliers d'arbres sont en train de mourir. L'origine de ce désastre écologique est un minuscule scarabée, venu d'Asie, et sa présence pourrait bien avoir des conséquences sur le quotidien des habitants de la métropole sud-africaine.

Le scarabée pénètre dans l'écorce des arbres. Le problème est que ces scarabées viennent d'Asie et les arbres sud-africains ne produisent pas de résistances naturelles contre le champignon dont l'animal est porteur, ce qui constitue une menace pour l'écosystème.

« Même si beaucoup de ces arbres sont exotiques, ils jouent un rôle très important pour l'environnement, l'écosystème et l'amélioration du cadre de vie. Ils permettent de modérer le niveau des températures ainsi que le niveau de pollution », explique Trudy Paap, spécialiste des pathologies forestières, à l'Université de Pretoria.

D'après la chercheuse, la présence de ce scarabée asiatique, en Afrique du Sud, est une conséquence directe de la mondialisation. Il serait arrivé à Johannesburg par le biais du transport de marchandises. Pour l'instant, aucune solution n'a été trouvée pour prévenir les dommages causés par le scarabée.

« Nous travaillons le ministère de l'Agriculture pour essayer des produits chimiques. Le problème, c'est que ce type de traitements n'est pas vraiment bon marché... », ajoute-t-elle.

La ville de Johannesburg compte 6 à 10 millions d'arbres. Les scientifiques ne sont pas encore en mesure d'évaluer combien ont été infectés, mais selon eux, les perspectives pour la métropole sont sombres.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.