Kenya: des blogueurs veulent «réimaginer Nairobi» pour la rendre plus inclusive

Nairobi est une des villes les plus embouteillées du monde (photo d'illustration).
© TONY KARUMBA / AFP

« Reimagining Nairobi », Réimaginer Nairobi. C’est le nom d’une nouvelle plateforme visant à pousser les pouvoirs publics à rendre la capitale kényane plus inclusive et plus verte. Congestion, manque d’espace publics, pollution… Les blogueurs de ce site web lancé il y a trois mois s’attaquent aux problèmes de leur ville et proposent des solutions sur le net mais aussi lors d’évènements et de tables rondes.

Construire une ville qui profite à tous, c’est le rêve de Samantha Maina, coordinatrice adjointe du site « Reimagining Nairobi ». « C’est une ville très excluante, qui n’est faite que pour la classe moyenne-haute. Mais la majorité des habitants de Nairobi n’appartiennent pas à la classe moyenne-haute. Nous présentons donc des articles sur le cyclisme, sur des infrastructures pour les personnes handicapées, ou encore sur l’éducation… »

Le sujet principal reste la congestion de la capitale. Nairobi est l’une des villes les plus embouteillées du monde. Pourtant, même si grande partie de ses habitants marchent jusqu’à huit kilomètres par jour, rien n’est fait pour les piétons, déplore Velma Kiome, blogueuse et cycliste.

« Il n’y a aucun espace pour les piétons dans cette ville. Et c’est au stade de la planification de la ville que ces politiques doivent être mises en place. Pour que les piétons puissent traverser et se déplacer en toute sécurité, à l’écart du trafic. De même, les routes ne sont pas faites pour les cyclistes. Nous devons nous faufiler sur les côtés et cela peut être dangereux. Et puis les automobilistes ne font pas du tout attention à nous. »

Velma Kiome et son équipe présenteront bientôt un projet complet à Esther Passaris, une élue de la capitale qui a exprimé son intérêt pour le projet. Au programme : des trottoirs plus larges et ombragés grâce à de nombreux arbres mais aussi des autoroutes cyclables et des ponts pour éviter aux cyclistes de se fatiguer sur les nombreuses collines de la ville.

Le site Reimagining Nairobi

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.