RDC: la Lucha exige l'abandon «pur et simple» de la machine à voter

Des militants de la Lucha dans le cortège funéraire du militant congolais pro-démocratie Luc Nkulula, le 14 juin 2018 à Goma.
© Alain WANDIMOYI / AFP

A quatre mois de la présidentielle en République démocratique du Congo (RDC), les militants du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha) ont tenu une conférence de presse mardi 21 août dans plusieurs grandes villes du pays. Ils appellent à ce que la Commission électorale indépendante (Céni) abandonne entre autres l'usage de la machine à voter. Ils annoncent également une série d'actions dès le 3 septembre prochain pour exiger « de bonnes élections ».

La Lucha, en ce moment, demande à l'ensemble du peuple congolais de se lever comme un seul homme pour exiger de la Céni et de Joseph Kabila de bonnes élections.

Stéphie Munkinzi, membre du mouvement Lucha à Kinshasa, revient sur la conférence de presse du 21 août 2018
22-08-2018 - Par Ange Kasongo

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.