Insécurité routière au Cameroun: près de 6000 morts chaque année

La route principale du Cameroun est l'axe qui relie Bangui au port de Douala.
© Photo: Carine Frenk / RFI

L'envoyé spécial des Nations unies pour la sécurité routière se trouve au Cameroun depuis deux jours pour une visite de travail. L'ancien pilote de rallye Jean Todt a présenté ce 22 août devant la société civile et les autorités son rapport sur la progression du pays en la matière. Il a insisté sur l'urgence de redoubler d'efforts pour réduire la mortalité sur les routes. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que près de 6 000 personnes meurent chaque année dans des accidents routiers dans le pays. Ce bilan alarmant pourrait être évité, selon le docteur Phanuel Habimana, représentant de l'OMS au Cameroun.

A peu près 70% des accidents sont liés au facteur humain, c'est-à-dire l'inattention ou les dépassements intempestifs.

Le docteur Phanuel Habimana, représentant de l'OMS au Cameroun, évoque les mesures à prendre pour réduire la mortalité sur les routes
23-08-2018 - Par Fabrice Wuimo

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.