Congo: les premiers ex-réfugiés rwandais reçoivent leurs documents d’intégration

Des ex-réfugiés rwandais du Congo (photo d'archives).
© DR

Au moins une vingtaine de réfugiés rwandais ont reçu cette semaine leurs passeports de leur pays et leurs titres de séjour. Il s’agit de leurs documents d’intégration locale octroyés huit mois après l’entrée en vigueur de l’application de la clause de cessation de leur statut. Les bénéficiaires s’en réjouissent et les autorités congolaises appellent les indécis à se conformer à la loi.

Adrien Niyikiza, 53 ans, fait partie des vingt et un ex-réfugiés rwandais qui ont reçu leurs documents d’intégration locale : un passeport d’une validité de cinq ans et un titre de séjour. Il s’en félicite et demande à ses concitoyens de suivre son exemple. « J’ai fait la démarche d’obtention de passeport au niveau de notre ambassade. Aujourd’hui j’ai été invité à venir prendre mon passeport. Je me sens très bien », raconte-t-il.

Aloïse Bayinangana, président de la communauté rwandaise, pense simplement que la voix de ceux qui ont sollicité l’intégration locale a été écoutée. « On a honoré leur choix, c’est bien. Je n’ajoute rien », a-t-il déclaré.

La clause de cessation du statut de réfugié concerne 8 463 Rwandais, tandis que 804 individus ont été exemptés de son application. Séraphin Ondélé, directeur de cabinet au ministère de l’Intérieur, demande aux ex-réfugiés sans papiers de se conformer à la loi.  « J’aimerais féliciter les anciens réfugiés rwandais qui ont fait le choix de se conformer à la loi fixant les conditions d’entrée, de séjour et de sortie des étrangers en République du Congo. Et, je voudrais rappeler à ceux qui se trouvent en situation irrégulière de se conformer à la loi en vigueur qui désormais devra s’appliquer dans toute sa rigueur », a martelé M. Ondelé.

Depuis janvier à peine 14 Rwandais ont été rapatriés volontairement dans leur pays d’origine.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.