Republier
Libye ONU

Libye: l'ONU semble envisager un plan B malgré les réserves françaises

Tripoli (Libye): une roquette est tombée sur un camp de personnes déplacées lors des combats entre factions en Libye, le 2 septembre 2018.
© REUTERS

La dégradation de la situation sécuritaire en Libye inquiète l’ONU qui voit son scénario de sortie de crise voler en éclat. Les violences entre milices ne doivent pas hypothéquer la tenue des élections législatives et présidentielles prévues le 10 décembre prochain a prévenu l’ambassadeur français Francois Delattre. Mais l’envoyé spécial de l’ONU Ghassan Salame a semblé déjà préparer un plan B.

Avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau

C’est un constat d’échec du processus de transition politique en Libye qu’a dressé l’envoyé spécial de l’ONU, Ghassan Salame, qui a même semblé enterrer la perspective des élections. « Si la législation n’est pas prête bientôt, nous allons changer d’approche, a déclaré l'envoyé spécial. Il y a d’autres moyens pour parvenir à une transition politique pacifique et nous allons les soutenir sans hésitation et même avec enthousiasme. »

Mais Paris - qui avait voulu reprendre la main sur ce dossier- ne l’entend pas de cette oreille et continue de pousser pour le respect du calendrier électoral. « Il est essentiel d’organiser des élections dans le calendrier agréé à Paris le 29 mai dernier, par les quatre acteurs clés de la scène politique libyenne devant la communauté internationale, a rappelé François Delattre, le représentant français à l’ONU : adoption d’une base constitutionnelle, et tenue des élections présidentielles et législatives le 10 décembre. Le respect de ces engagements est indispensable pour sortir de l’immobilisme qui ne fait que nourrir l’instabilité. »

Si l’envoyé spécial a convenu lui aussi que le statu quo n’était plus tenable en Libye, les crispations qui entourent le respect du calendrier électoral pourraient encore fragiliser un processus politique très incertain.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.