DDR au Congo-Brazzaville: à Loulombo, la collecte d’armes se poursuit

Congo-Brazzaville, ramassage d'armes à Kinkala dans le Pool, le 4 septembre 2018 (illustration).
© RFI/Loïcia Martial

Des ex-combattants ninjas déposent leurs armes moyennant finance dans les différents centres de collecte. Parmi eux, des jeunes filles et même des dames rapportent des armes qu'elles auraient utilisées lors des dernières hostilités qui ont ensanglanté le  Pool entre 2016 -2017. Elles le font à visage découvert et espèrent que la guerre est définitivement terminée.

« Miantantima Mienani Espoir », « ce que j'ai dans mon coeur, c'est de l'espoir » nous déclare en langue lari cette jeune fille-mère de 23 ans, venue revendre son fusil de chasse à la gâchette quelque rouillée, au centre de collecte  de Loulombo, caché dans le feuillage des manguiers.

La paix pour les ex-combattantes du Pool: écoutez le reportage de notre envoyé spécial Loïcia Martial
07-09-2018 - Par RFI

Debout au milieu de ses soeurs, venues faire la même démarche, elle reconnait avoir combattu l'armée pendant le dernier conflit du Pool. « Oui ! J'ai fait ça ici à Loulombo pour réclamer l'argent », dit-elle, la voix un peu tremblante.

Espoir a revendu son arme pour gagner de l'argent et réaliser un projet. « Je vends ça pour avoir de l'argent pour m'acheter une parcelle ou un vélo », nous explique-t-elle.

Pendant le conflit, l'arme qu'elle a décidé d'abandonner était celle-là même que son ami utilisait. Lui déclare s'être rebellé pour une cause juste. « Ça fait vingt ans que nous sommes dans ce mouvement. Nous sommes un mouvement de la libération. L'histoire nous donnera raison. Il y a une cause qui fait que nous nous appelons ex-combattants », indique l'ami d'Espoir sous couvert d'anonymat.

Le centre de collecte d'armes de Loulombo est tout à fait particulier: les armuriers y ont exposé au moins deux obus de BM21 aussi appelés orgues de Staline.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.