Republier
RDC Justice

RDC: la défense de Franck Diongo prêt à saisir la Cour africaine des droits de l'homme

L'opposant Franck Diongo le 12 janvier 2015 à Kinshasa, en RDC.
© PAPY MULONGO / AFP

Une décision « inique » et une justice « inféodée au pouvoir ». C'est la réaction de l'avocat de l'opposant congolais Franck Diongo, après que la Cour de cassation a refusé mercredi d'annuler sa condamnation à cinq ans de prison prononcée en 2016 pour séquestration aggravée et coups et blessures sur des agents de la Garde républicaine. Sa défense demandait la révision du procès et son acquittement, compte tenu notamment de nouvelles pièces versées au dossier. Son avocat, Me Nico Mayengele, également secrétaire général du parti de Franck Diongo le MPL, envisage, maintenant que tous les recours en RDC sont épuisés, de se tourner vers la Cour africaine des droits de l'homme.

Il y a des décisions judiciaires qui se contredisent sur toute la ligne.

Me Nico Mayengele, avocat de Franck Diongo
07-09-2018 - Par Florence Morice

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.