Le Zimbabwe a un nouveau gouvernement

Le gouvernement nommé par Emmerson Mnangagwa aura pour mission de relancer une économie aux abois.
© REUTERS/Philimon Bulawayo

Au Zimbabwe, le président Emmerson Mnangagwa a nommé son nouveau gouvernement vendredi 7 septembre, plus d'un mois après les élections contestées du 30 juillet. Si l'opposition n'a pas voix au chapitre, plusieurs anciens ministres déjà en fonction sous Robert Mugabe ont été écartés au profit de nouveaux visages.

Le nouveau gouvernement zimbabwéen compte 20 ministres, treize de moins qu'auparavant.

A la tête du ministère des Finances, c'est Mthuli Ncube qui aura la lourde tâche de redresser l'économie nationale gravement sinistrée. Ce technocrate, professeur à Oxford est un ancien vice-président de la Banque africaine de développement. Une manière d'apporter quelques garanties sur le désir de « changement » affiché depuis des mois par le président zimbabwéen.

Autre entrée remarquée au gouvernement : celle de Kirsty Coventry, une ancienne championne de natation blanche, nommée au ministère des Sports.

Le ministère de la Terre et celui des Affaires étrangères sont toujours contrôlés par d'anciens militaires, mais plusieurs membres de la « vieille garde », anciens ministres de Robert Mugabe, ont été écartés de ce nouveau gouvernement.

Le président déchu s'est d'ailleurs exprimé jeudi soir, pour la première fois depuis les élections. Laissant de côté ses anciennes critiques, Robert Mugabe a reconnu la victoire d'Emmerson Mnangagwa à l'issue du scrutin de juillet et il a appelé les Zimbabwéens à travailler ensemble pour l'unité du pays.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.