Republier
Mauritanie

Législatives en Mauritanie: l'UPR et Tawassoul en tête

Une femme vote le 1er septembre 2018 dans un bureau de vote, à Nouakchott, pour les élections législatives, régionales et locales, le samedi 1er septembre 2018.
© AHMED OULD MOHAMED OULD ELHADJ / AFP

En Mauritanie, après une longue attente, la Commission électorale nationale indépendante (Céni) a rendu publics samedi tard dans la soirée, les résultats du premier tour des scrutins municipaux, régionaux et législatifs du 1er septembre dernier. Des résultats qui donnent le parti au pouvoir en tête au Parlement, suivi des islamistes du parti Tawassoul.

L'Union pour la République (UPR), à l’issue du premier tour, totalise déjà 67 siéges sur les 157 que comptera le futur Parlement mauritanien.

Le parti au pouvoir a réalisé ses meilleurs scores dans le centre et l’est du pays. Il devra cependant attendre le deuxième tour programmé le samedi 15 septembre pour avoir idée précise sur la nouvelle configuration du Parlement.

Une assemblée qui sera marquée par l’entrée en force des islamistes de Tawassoul qui remportent 14 sièges sur les 31 raflés par les partis d’opposition.

D’autres formations de l’opposition retrouveront l’hémicycle après une absence de cinq ans en raison du boycott. Elles avaient boycotté les municipales et législatives de 2013. C’est notamment le cas du Rassemblement des forces démocratiques, le RFD d’Ahmed ould Daddah et de l’Union des Forces de progrès (FNDU) de Mohamed ould Maouloud.

à (re)lire: Mauritanie: l’opposition participera à tous les scrutins électoraux

Seront également représentés au Parlement, le parti Adil (Pacte national pour la démocratie et le développement) de l’ancien Premier ministre Yahya Ould Ahmed El Waghef et l’APP, Alliance populaire progressiste de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Messaoud Ould Boulkheir.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.