Republier
RDC

RDC: Bemba souhaite toujours que l’opposition se range derrière un seul candidat

Exclu de la présidentielle du 23 décembre 2018, l’opposant Jean-Pierre Bemba a réitéré son souhait de voir l’opposition se ranger derrière un seul candidat pour gagner le scrutin face au candidat de la majorité présidentielle.
© JOHN THYS / AFP

Exclu de la présidentielle du 23 décembre 2018, l’opposant Jean-Pierre Bemba a réitéré son souhait de voir l’opposition se ranger derrière un seul candidat pour gagner le scrutin face au candidat de la majorité présidentielle. Il l’a dit ce samedi 22 septembre au cours d’une communication en langue lingala adressée à ses militants réunis au siège provincial du Mouvement de libération du Congo à Kinshasa.

Dans cet échange qui a duré environ 30 minutes, Jean-Pierre Bemba, qui intervenait en direct de Bruxelles, est revenu sur les tractations en cours autour de la désignation du candidat unique de l’opposition. Il a même évoqué des accords en gestation. « Au niveau de l’opposition, je suis en contact avec tous les opposants. Il faut que nous nous entendions pour choisir un seul candidat de l’opposition. Ce candidat sera appuyé par nous tous. Nous aurons des accords avec ce candidat pour savoir comment, s’il est élu, nous reviendrons dans une situation d’un pays démocratique ».

Pour lui, à l’heure actuelle, les conditions ne sont pas réunies pour parvenir à des élections crédibles le 23 décembre. Il a appelé la Céni à ne pas utiliser la machine à voter pour ce scrutin. Il a également critiqué l’actuel fichier électoral qui, d’après ses propos, qui favoriserait le candidat de la majorité présidentielle. « Pour ce qui est de la situation de plus de six millions d’électeurs enrôlés sans avoir prélevé leurs empreintes digitales, je peux vous que la Céni m’a menti. Ils m’avaient dit que pour certaines personnes les empreintes digitales n’étaient pas visibles. Je peux conclure aujourd’hui que c’est un mensonge ».

Plusieurs leaders de l’opposition dont Jean-Pierre Bemba ont saisi l’hôtel de ville de Kinshasa pour organiser un meeting populaire au cours duquel ils devraient réaffirmer leur position sur l’actuel processus électoral.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.