Soudan du Sud: 400 000 morts depuis le début de la guerre civile

Des femmes transportent des sacs de nourriture distribués le 4 mars 2017 à Ganyiel, au Soudan du Sud.
© Albert Gonzalez Farran / Albert Gonzalez Farran - AFP / AFP

Combien de gens sont morts depuis le début de la guerre civile au Soudan du Sud ? Les chiffres varient et sont très flous. On sait qu'il y a eu plusieurs dizaines de milliers de victimes. Or, une étude inédite publiée mardi 25 septembre 2018 par London School of Hygiene and Tropical Medicine (LSHTM) estime à environ 400 000 le nombre de victimes entre décembre 2013 et avril 2018.

Cette méthode pourrait faire date. Elle jette en tout cas un nouveau regard, cruel, sur cette guerre et son ampleur. Selon l'enquête, 383 000 personnes sont mortes en cinq ans. La moitié suite à des blessures liées aux violences. L'autre moitié sont des morts indirectes, du fait d'interruptions des services de santé, de l'insécurité alimentaire ou encore des déplacements de population. Les graphiques montrent un nombre de victimes plus élevé dans le nord-est et le sud du pays ainsi qu'une mortalité décuplée en 2016 et 2017, après l'échec de l'accord de paix de Juba.

Pour en arriver à ces conclusions, les chercheurs sont partis de plus de 200 sondages réalisés sur le terrain par 36 gouvernements, ONG humanitaires et agences de l'ONU. Ils ont utilisé d'autres données, comme le recensement de 2008, afin de créer un modèle statistique et réaliser des projections dans le temps, comté par comté. Pour l'institution, ces résultats devraient pousser les acteurs à rechercher des solutions pour une paix durable. Sinon, la London School émet l'idée d'une action militaire en conformité avec le droit international.

Ce modèle statistique peut aussi servir d'alternative à la collecte d'informations sur le terrain et générer des prédictions à court terme, afin d'aider humanitaires et politiques à prendre des décisions dans l'urgence. En tout cas, l'étude tombe deux semaines après un nouvel accord de paix déjà mal en point avec la reprise des combats dans plusieurs régions du pays.

Ces chiffres sont plutôt comparables à ceux d'autres conflits, comme la Syrie.
Francesco Checchi, l'un des auteurs du rapport de la London School of Hygiene and Tropical Medicine, sur le nombre de morts au Soudan du Sud
27-09-2018 - Par Alexandra Brangeon

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.