Republier
Madagascar

Madagascar: la Céni ne communique pas assez, selon le Sefafi

Sahondra Rabenarivo, juriste et membre de l’Observatoire de la vie publique à Madagascar.
© RFI/Sarah Tetaud

L'Observatoire de la vie publique (Sefafi) interpelle la population, les acteurs politiques et les institutions malgaches sur le processus électoral. A moins d'un mois de l'élection présidentielle du 7 novembre, ce collectif sérieux et influent fait part de ses inquiétudes concernant ce scrutin et le contexte pré-électoral. Une élection qui est un « test de maturité démocratique » estiment ses membres.

Financements de campagne occultes, éducation électorale négligée ou encore charte de bonne conduite non signée par les candidats à la présidentielle, les craintes de l'Observatoire de la vie publique à Madagascar sont nombreuses.

« Certaines inquiétudes »

Sahondra Rabenarivo, juriste et membre de ce collectif, interpelle la Commission électorale nationale indépendante. « Nous avons certaines inquiétudes par rapport à la force institutionnelle de la Céni. Il manque de la communication claire et qui se répète et qui s'adresse aux électeurs plutôt qu'aux bailleurs de fonds, par rapport au processus électoral, par rapport à la distribution des cartes d'électeurs, aux modalités d'observation, le nombre de bureaux de vote, leur localisation. »

Des citoyens déjà peu disposés à se déplacer dans les bureaux de vote, rappelle la juriste. « En 2013, le nombre de votants par rapport aux inscrits était de 35%. Nous pensons que c'est une tendance dangereuse et nous avons peur que la fraude électorale, le bourrage des urnes, ait lieu si les gens ne participent pas aux élections. Donc c'est un appel fort aux citoyens de venir participer aux élections de 2018. »

Programme détaillé

A dix jours du début de la campagne électorale, le SeFaFi appelle aussi les 36 candidats à l'élection présidentielle à présenter un programme détaillé et accessible pour faciliter le choix des électeurs.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.