Niger: inquiétude sur les cas de paludisme et de malnutrition infantile

Au Niger les cas de malnutritrion infantile et de paludisme chez les enfants seraient en hausse selon l'Unicef.
© EC/ECHO/Anouk Delafortrie

Au Niger, les autorités ont démenti samedi 29 septembre un communiqué alarmiste de Médecin sans frontières (MSF) sur la mortalité infantile dans le sud du pays. L'ONG alerte sur les cas de paludisme et de malnutrition chez les enfants. Une inquiétude que partage l'Unicef.

Mardi, l'ONG Médecins sans frontières a affirmé que dix enfants de moins de cinq ans décèdent chaque jour dans son centre de santé de Magaria, dans la région de Zinder.

Vendredi, Djermakoye Hadiza, responsable du programme gouvernemental de lutte contre le paludisme a affirmé au contraire que seuls 67 décès liés au paludisme avaient été recensés à Magaria depuis le début de l'année.

L'agence des Nations unies, l'Unicef, quant à elle, reconnait une hausse de la mortalité infantile liée au paludisme et à la malnutrition, dont les causes sont complexes et encore mal identifiées.

Il y a une augmentation de 45% des enfants qui souffrent de paludisme pendant le mois d’août. Le district sanitaire a reçu 19 444 enfants. On voit quand même qu’il y a une détérioration de la situation. Beaucoup de ces cas arrivent tard, en comparaison de l’année dernière. (…) Et la prise en charge de la malnutrition aiguë modérée, c’est-à-dire avant que les cas deviennent sévères, n’est plus opérationnelle.

Félicité Tchibindat
30-09-2018 - Par Gaëlle Laleix

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.