Cameroun: le soutien de Samuel Eto’o à Paul Biya crée des remous

Samuel Eto'o, ici lors de la cérémonie du Ballon d'Or, le 11 janvier 2016, a annoncé son soutien à Paul Biya pour la présidentielle camerounaise.
© FABRICE COFFRINI / AFP

A quelques jours de la présidentielle, le président sortant, Paul Biya, a bénéficié du soutien de la star camerounaise du football. Une marque de faveur qui passe mal, autant chez certains autres candidats que dans une bonne partie de l'opinion.

C'est au perron du palais présidentiel, au terme d'une audience, que Samuel Éto'o annonce qu'il votera pour le « candidat président », un « leader rassembleur ». Devant les micros et caméras de journalistes, il a invité ses fans à faire comme lui.

Akere Muna, candidat à la présidence et l'un des premiers à réagir à cette annonce, s'est dit « triste et choqué ». Il a aussi rappelé que Samuel Eto'o, aujourd'hui âgé de 37 ans avait tout juste un an lorsque Paul Biya est devenu président de la République.

Mais c'est sur les réseaux sociaux que les critiques ont été les plus vives à l'encontre de l'ancien goleador des Lions indomptables. Certains l’ont qualifié de « traître ». D'autres, par dépit, sont allés jusqu'à lui contester sa nationalité camerounaise.

Samuel Eto'o n'est cependant pas le seul ancien lion indomptable à avoir indiqué qu'il votera pour Paul Biya. Rigobert Song, ancien capitaine et recordman de sélections avec le Cameroun, y est allé aussi de son soutien au même candidat.

Du côté de l'opposition, l'artiste Richard Bona ne s'est pas gêné pour redire tout le mal qu'il pense du candidat du pouvoir, sans avoir appelé à voter pour un candidat précis.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.