Republier
Mali Société

Mali: à Mopti, le Premier ministre assiste au dépôt d’armes d’un groupe dogon

A Mopti, le Premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maïga a rencontré «—Danan Ambassagou—».
© Getty Images/Friedrich Schmidt

Temps fort de la visite de Soumeylou Boubeye Maiga, le dépôt officiel des armes annoncé par le chef d’état-major du groupe armé dogon « Dana Ambassagou », accusé d’exaction par des associations peules. Youssouf Toloba avait signé la semaine dernière un cessez-le-feu et c’était la première fois qu’il sortait du maquis.

L'image fera date : dans la salle Sory Bamba de Mopti, le Premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maïga tend la main au chef d’état-major de « Dana Ambassagou ».

Jusque-là, le groupe armé dogon affirmait défendre des civils contre des jihadistes, mais il est plutôt considéré par certains comme une véritable bête noire d’une partie de la population du centre du Mali. Youssouf Toloba, habillé en chasseur traditionnel, le corps bardé d’amulettes, prend la main du Premier ministre et affirme vouloir « que la paix revienne dans le pays ».

Dépôt des armes, dialogue pour régler les futurs différents, celui qui traduit ses propos s’appelle Mamadou Djouguinklé, important personnage du même groupe armé dogon. Il confie de son côté que « le message » que le groupe veut faire passer est celui de « la réconciliation entre Peuls et Dogons ». Il l’affirme : « La guerre n’a pas de sens, donc nous voulons la paix et rien que la paix ».

« La paix », c’est également ce que promet le chef du gouvernement malien. Accompagné notamment de l’ancien ministre Zahabi Sidy ould Mohamed, actuel  Président de la Commission DDR,  (démobilisation, désarmement et réinsertion) Soumeylou boubeye Maïga a affirmé que certains combattants bénéficieront du programme DDR, d’autres de financements d’activités génératrices de revenus. Tout le monde espère voir une page se tourner.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.