Présidentielle au Cameroun: une campagne aussi sur les réseaux sociaux

Le Cameroun se prépare pour l’élection présidentielle prévue le 7 octobre.
© Brent Lewin/Bloomberg via Getty Images

Le Cameroun se prépare pour l’élection présidentielle prévue le 7 octobre. Encore quatre jours de campagne. Une campagne qui, pour la première fois, est particulièrement dynamique sur les réseaux sociaux.

Au Glacier Moderne, ils sont nombreux les clients à venir se connecter sur le wifi. Aristide ne lâche plus son portable depuis le début de la campagne : « Je ne regarde plus la télévision. Ça m’ennuie ces longs monologues, ces campagnes à l’ancienne. Pour moi, tout se passe sur le net. Tous les candidats y sont présents. Je suis abonné à tous les comptes. Je passe tout au crible. Quand j’aime, je partage, je retwitte. Tout l’intérêt, c’est l’interaction qu’il y a derrière ».

Les messages se partagent, se diffusent. Les candidats l'ont bien compris. Ils multiplient les posts, les photos, les vidéos, répondent en direct aux interpellations. Cela amplifie à moindre coût leur visibilité, surtout chez les jeunes et les urbains.

Une visibilité nuancée par François Bimogo, expert en communication : « Ça reste une bulle qui n’a pas une correspondance, une résonnance réelle dans la géographie électorale, c’est-à-dire que ceux qui sont très dynamiques, volubiles sur les réseaux sociaux n’ont pas toujours leur carte d’électeur et ne sont pas aussi engagés qu’ils le sont de manière virtuelle. Donc il y a une dissonance entre la réalité et la virtualité ».

À titre d'exemple, au Cameroun trois millions de personnes sont connectées à Facebook.

Sur la place de l'ancienne direction des douanes, les dockers ont l'habitude de venir chaque matin pour chercher du travail. Le midi, ils mangent le riz sauté, le mai- haricot, ou des beignets. La campagne ils en parlent tous les jours.

Reportage A la rencontre des dockers du port de Douala
03-10-2018 - Par Carine Frenk

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.