Republier
Éthiopie

Ethiopie: de nouveaux déplacés après des affrontements ethniques en zone oromo

Une famille oromo prépare le repas dans un camp de déplacés à Adama, en Ethiopie, le 4 octobre 2017.
© Paul Schemm / AFP

En Ethiopie, la coalition au pouvoir clôt ce vendredi 5 octobre son congrès annuel. L'occasion d'évaluer les réformes lancées par le Premier ministre Ahmed Abiy. Car, si depuis sa nomination en avril dernier, les annonces d'ouverture politique ont été nombreuses, le pays est toujours secoué par de terribles violences intercommunautaires. Les dernières en date remontent au week-end dernier. Elles ont fait au moins 44 morts et des milliers de déplacés dans l'ouest du pays.

Ce sont 73 000 personnes au moins qui ont fui leur domicile depuis le week-end. Souvent des familles entières qui ont trouvé refuge dans des écoles, des hangars ou juste sous une bâche en plastique. Eau, nourriture, couvertures ; les besoins humanitaires sont importants, selon les organisations sur place, alors que les nuits sont froides et pluvieuses.

La situation sécuritaire reste tendue, malgré un important déploiement de forces de sécurité et de l'armée. Selon plusieurs sources, les violences ont éclaté il y a une semaine après l'assassinat de quatre responsables locaux. Venus de la région de Benishangul-Gumuz, pour parler sécurité avec leurs voisins de la région Oromia, ils ont été tués par des assaillants non identifiés. S'en est suivi un cycle de représailles. Des Oromos vivant dans la province de Benishangul-Gumuz ont été attaqués, faisant au moins 44 morts.

En jeu, l'accès à des terres agricoles. Un sujet récurrent de dispute entre les groupes ethniques qui vivent à la frontière de ces deux régions. Ces six derniers mois, les conflits ethniques en zone oromo ont déjà fait plus d’un million de déplacés.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.