Elections en Côte d'Ivoire: le divorce RHDP-PDCI agite la campagne

Un meeting du PDCI à Daoukro fin septembre.
© REUTERS/Luc Gnago

Les élections locales et municipales se tiennent le 13 octobre en Côte d'Ivoire. Des scrutins qui seront plus que jamais disputés, tant il est vrai que les ex-alliés d'hier sont devenus les ennemis d'aujourd'hui. Sur fond de psychodrame entre la majorité présidentielle RHDP et le parti historique d'Houphouët-Boigny, le PDCI, la campagne est agitée.

Depuis une semaine, tout le monde est sur le terrain. Les meetings, le porte-à-porte, les caravanes aux haut-parleurs saturés de musique et de slogans politiques se succèdent dans les villes ou dans les campagnes ivoiriennes.

L'énergie déployée par les candidats est d'autant plus forte que, cette fois, les alliés d'hier sont devenus les meilleurs ennemis d'aujourd'hui et que l'issue du match est incertaine. Le PDCI d'Henri Konan Bédié, qui a vivement rejeté l'alliance avec le parti de la majorité présidentielle RHDP apparaît en challenger sérieux dans bons nombres de circonscriptions. À cela s'ajoute une flopée de candidats indépendants (389) pour les municipales.

Il en va de même pour les élections régionales avec 88 listes différentes, dont près de la moitié sans étiquette.

Sans pitié

Durant la campagne pas question d'afficher la moindre empathie pour le camp d'en face, même si c'est un ex-allié. C'est ainsi que le directeur de cabinet de Konan Bédié vient d'être limogé pour avoir été aperçu à des meetings RHDP ou que d'autres cadres du parti houphouëtiste sont provisoirement suspendus pour leur penchant pro-RHDP.

En face, les arguments agités par les candidats RHDP ne sont guère plus nuancés. Ces derniers ironisent sur les démêlés judiciaires de certains de leurs ex-camarades PDCI.

À quelques jours du vote, la foire d'empoigne est bien là. Reste à savoir si, dans ce méli-mélo politique, les électeurs y retrouveront leurs candidats.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.