Republier
RDC

Les premières machines à voter sont arrivées en RDC

La machine à voter qui doit être utilisée lors des élections du 23 décembre en RDC, exposée à Kinshasa lors d'une démonstration, le 21 février 2018.
© John WESSELS / AFP

Le premier lot des machines à voter commandées en Corée du Sud est arrivé au port de Matadi, en RDC, samedi dernier. D'autres devront suivre progressivement dans les jours qui viennent. Mais cette machine à voter est toujours au centre de la controverse en RDC.

Sur une commande d'un peu plus de 106 000 machines à voter, selon la Céni 12 000 sont arrivées samedi au port de Matadi. Selon Corneille Nangaa, le président de la Céni, le reste de la commande sera livré de manière hebdomadaire à partir de Matadi et de deux autres ports, ceux de Mombasa, au Kenya, et de Dar es-Salaam, en Tanzanie. Pour le président de la Céni, tout sera prêt d’ici le 23 décembre, date prévue pour les élections.

Toujours pas l'unanimité

Mais cette machine à voter ne fait toujours pas l'unanimité au sein de l'opinion en RDC. L'opposition qui l'a surnommée « machine à voler» ou « machine à tricher » la rejette. « Nous attendons la réunion technique prévue mercredi avec la Céni pour voir comment Nangaa va nous convaincre pour l'utilisation de cette machine », a déclaré l'UNC Vital Kamerehe, l'un des opposants candidats à la présidence de la République. Vital Kamerhe pose également la question de savoir comment et par quels moyens ces machines pourront acheminer dans les différentes régions du pays.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.