L'armée tchadienne attaquée par Boko Haram sur les bords du lac Tchad

Soldats tchadiens déployés dans le cadre de la force militaire mixte contre Boko Haram (image d'illustration).
© REUTERS/Emmanuel Braun

Au Tchad, l'armée a été attaquée par des éléments de Boko Haram dans la région du lac Tchad. Une incursion qui a fait près d'une dizaine de morts dans les rangs de l'armée et plus d'une quarantaine de personnes tuées dans les rangs jihadistes. Les islamistes de Boko Haram semblent avoir retrouvé des capacités opérationnelles après leur défaite militaire d'il y a deux ans.

C’est au lever du jour que la colonne légère venant du Nigeria a traversé une petite clairière bordant un bras du lac pour attaquer les positions de l’armée tchadienne à Kaiga-Kindjiria. Nous sommes ici sur la rive nord du lac Tchad.

Riposte

Les soldats tchadiens ripostent à l’attaque qui va durer quelques heures. Bilan : 48 jihadistes ont été tués ainsi que huit éléments des forces de défense et de sécurité. On dénombre aussi onze blessés qui ont été transportés mercredi après-midi à Ndjaména.

Cette attaque est la troisième en deux mois. Fin septembre, c’est sur une île du lac que les forces de défense et de sécurité tchadiennes ont été attaquées par des jihadistes venus à bord de pirogues.

Nécessité du soutien

A l’évidence, Boko Haram a retrouvé des capacités opérationnelles après sa défaite militaire d’il y a deux ans. Mardi encore, Florence Parly, la ministre française des Armées en visite à Ndjaména a insisté sur la nécessité de soutenir les forces africaines qui combattent le terrorisme avec des moyens limités.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.